Top
Bottom



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion


 

 La monnaie, son coût et les classes économiques


avatar
Gouvernement
Fondateur
Date d'inscription : 14/02/2017
Messages : 145
 (#Lun 7 Aoû - 10:41


Le Den


Le monde d'Antinomia recèle une monnaie, que le nouveau monde a mis en circulation très rapidement, appelé le Den. Venu des pays asiatiques, le Den a contaminé toute la planète pour être la monnaie unique. Ainsi, si le coût de la vie peut être différente en fonction des villes et des endroits, il n'y a pas de taux de change : tout le monde parle le même langage, quand il s'agit d'argent.

Mais le Den, qu'est ce que c'est exactement ? Le Den (Den'g au pluriel) est la monnaie technologique. Ce sont des crédits qui vous sont attribués, justifiant HRP le fait que plus vous participez, plus il est logique de vous récompenser. Lorsque vous créerez un nouveau sujet ou posterez dans la partie RP, vous gagnerez des Den'g. Cela se justifie par le temps qui passe et le fait que l'on estime que votre personnage gagne de l'argent soit par un métier récurrent, soit par de la vente, ou par quelques magouilles.
Il est important pour nous que votre personnage puisse avoir de l'argent pour acheter des objets, prothèses, médicaments, améliorations qui l'intéresseront. Plus le forum se développera, plus il y aura de produits accessibles à l'achat. Chaque personne démarre son personnage avec un certain solde en fonction de son métier. Ce solde est défini par le Staff en fonction de votre situation, vos revenus, votre histoire, etc...

Symbole du Den : Ɖ

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gouvernement
Fondateur
Date d'inscription : 14/02/2017
Messages : 145
 (#Lun 7 Aoû - 10:42


Les classes économiques
Hiérarchie d'une société


Les personnes exerçant une profession (légale ou illégale) ou non, sont rangées dans ce que l'on appelle des classes économiques. C'est un repère aux yeux de beaucoup, qui permet d'identifier le confort de vie d'une personne ou, au contraire, l'insalubrité à laquelle elle est confrontée au quotidien.

Indigents

Ces personnes touchent un revenu médiocre, souvent de la part de l'Etat, pour leur permettre d'à peine exister. Ici, Indigent ne veut pas dire mendiant ou habitant de la rue. Quelqu'un qui avait tout et qui se retrouve jeté de chez lui, renvoyé de son travail et sans le sou, peut devenir indigent sans pour autant être mendiant. Cette situation n'est que temporaire pour certains mais hélas permanente pour d'autres, qui ont du mal à s'en sortir. La plupart de ces gens vivent dans des squats ou des logements à plusieurs dans la basse-ville. Ils sont confronté aux maladies, à l'insalubrité, certains puisent dans les poubelles et ont une hygiène plus qu'aléatoire en fonction du temps qu'ils ont passé dans cette situation. Comme dit, si certains trouvent le moyen de s'en sortir, d'aucuns ne savent de quoi leurs lendemains seront fait.
Note : Les personnes au chômage vacillent entre Indigent et Pauvre.

Pauvres

Bien que le nom de la catégorie soit assez explicite, il est bon de confirmer quelques informations concernant les personnes qui s'y trouvent. Les Pauvres n'ont rien à voir avec les Indigents, c'est un confort de vie supérieur sans être abusif. Ils essayent de s'en sortir, ils sont souvent parents et tentent de joindre les deux bouts. Si s'offrir des petits plaisirs s'avère compliqué, ils ont quand même un toit (et non un squat), un travail, une douche et de quoi se nourrir à la fin du mois. Les Pauvres n'aspirent pas à devenir très riches, ils souhaitent juste pouvoir se sortir de cette misère et arrêter de peiner dans cette vie de pitié.

Moyens

Cela regroupe les prolétaires, la classe moyenne comme on la connait et les bourgeois. Il peut donc y avoir un confort de vie un cran au dessus des Pauvres, comme bien plus. Cette diversité a quand même un point commun : ils ne vivent pas dans le luxe. Comme ceux d'avant ils ont un toit légal, un travail, un véhicule personnel, mais également une part de loisir. Ils sortent au restaurant, au cinéma, se promènent dans des parcs et ne sont pas obligés de cumuler plusieurs petits boulots. Ils ne vivent ni dans la misère, ni dans la peur de se faire saisir du jour au lendemain. Ils sont conscients de leur situation et si certains s'en contentent, le rêve de la majorité est d'évoluer pour atteindre une aisance de vie inégalée. Cependant ils vivent déjà très bien comme cela.

Aisés

Le confort de vie des gens Aisés n'est plus à prouver. Habitants de Barvhika Village ou de Tservoï, certains savent rester humbles et modestes mais la plupart vivent dans le luxe et l'indécence. Les Aisés regroupent également les Opulents, les Millionnaires, les rentiers, etc... Cependant attention à ne pas confondre avec la catégorie 'Riche' expliqué ci-dessous car, comme nous le rappelons, c'est un style de vie par rapport aux revenus seulement. Ainsi, les Aisés ont plusieurs demeures, certains ne travaillent pas forcément, d'autres font des métiers qui les ont rendu célèbres. Ils vont à des soirées, des vernissages, des expositions, cotoient le monde des médias, de l'art, des affaires... Leur vie est souvent rythmée entre club de golf, détente et cocktails. Bien évidement, tous ne sont pas comme ça et les plus terre à terre bénéficient donc d'une rente non négligeable mais use leur temps à vivre à leur manière, dans la sobriété.  

Riches

Les Riches sont tout bonnement les patrons. Les sociétés qui se construisent au quotidien demandent du temps, de l'argent et surtout, des clients. Leurs revenus peuvent être modestes les premières années, puis s'intensifier. Lorsqu'une entreprise grandit et devient donc remarquable sur le marché du travail, cela signifie que ses fonds et ses bénéfices sont suffisants pour prospérer. Son dirigeant entre donc dans cette catégorie. Si quelqu'un est Riche, cela signifie qu'il possède un grand groupe a but lucratif et qu'il scinde son rythme de vie entre son travail et la vie des gens dit Aisés. Les Riches regroupent également les héritiers de ces fortunes, les grands monarques ainsi que les chefs du gouvernement et des corporations.
Attention : quelqu'un qui tient un commerce, n'a pas le statut Riche d'entrée de jeu. Il y a une différence entre le patron d'un boui-boui qui sert des nouilles et des soupes et celui d'une multinationale d'avocats.  

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gouvernement
Fondateur
Date d'inscription : 14/02/2017
Messages : 145
 (#Mar 8 Aoû - 10:45


Coût de la vie à Moscou


Ce sujet est là pour décrire, en catégories simples, la valeur de chaque objet ou acquisition. On se placera d'un point de vu de l'employé lambda, avent un confort de vie Moyen. Car, bien sûr, il faut prendre ces termes au cas par cas en fonction de la situation financière de votre personnage. Quelque chose qui peut être abordable pour un commercial d'entreprise privée, se verra d'usage courant ou même cher pour un ouvrier. C'est à vous de créer votre propre évolution avec des éléments comme le coût de la vie à Moscou et d'avoir une notion de ce qui peut se vendre et à quel genre de catégorie de prix ça s'achète.

-Bagatelle - Nourriture préparée au marché ou dans des stands de rue ; friperie et mag. d'occasion ;
-Abordable - Transports en commun ; fast-food ;
-Usage courant - Vêtements sans marque ; nourriture de consommation ; matériel électronique ; Neurepdine ; restaurants ; voiture ; Neurepdine
-Cher - Transidine; voyages extra-muros ; implants ;
-Luxe - Restaurant de luxe ; appareil aérien ; Voiture de sport ;

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Antinomia :: La douane :: zone de transit-