AccueilRechercherS'enregistrerConnexion


 

 ∆ Piatnitskaïa - En détails ∆


avatar
Gouvernement
Fondateur
Messages : 109
Matérias : 50
Date d'inscription : 14/02/2017

Identité
Age: 20
 (#Lun 6 Mar - 16:21


Piatnitskaïa
Le quartier populaire



Malgré ce que l'on pourrait croire, les gratte-ciels de Piatnitskaïa n'ont rien d'un fantasme. Les tours austères faites de verres et d'acier sont collées les unes aux autres, faisant de ce quartier un bloc noir et massif. Chacune d'elle abrite le plus gros de la population Moscovite : des gens aux très faibles revenus, ne pouvant se payer plus d'un deux pièces dans la capitale. L'endroit n'est pas mal famé, mais il représente bien la classe populaire. Point d'éclairages urbains le long des routes car seule la multitude de panneaux géants publicitaires allumés jour et nuit, permettent une vision parfaite. Servant de cache misère à des édifices sans balcon et aux petites fenêtres, ils ont au moins la particularité de n'être opaque que d'un côté, de manière à ce que les habitants puissent garder un certain vis-à-vis. C'est d'ailleurs ici que l'on trouve des Cellula©️.

A l’origine, Piat devait normalement être une banale zone commerciale avec des points de restauration et un parc pour pouvoir déambuler en couple, en famille ou entre amis. Seulement, le coin était à la fois délaissé par les commerçants, préférant s’étaler ailleurs dans une premier temps, mais prisé par les habitants qui ont très vite cherché à investir les étages des tours. Ainsi, certains locaux n’étaient achetés que pour être loués à une population demandeuse. De ce fait, Piat fut détourné de son utilisation première. Comprenant très vite l’utilité autre que pouvait présenter les édifices, l’état fit construire des Cellula©️. Une fois les tours occupées, de plus en plus d’enseignes commerciales fleurirent au rez-de-chaussée. Le choix des panneaux lumineux ne fut alors pas anodin, pour essayer de coller au mieux à cette image de quartier ultra dynamique et très connecté.

A aujourd’hui, beaucoup de magasins médiocres, ne misant pas sur la bonne manufacture de leurs produits mais plus sur l’aspect consommation directe héritent du rez-de-chaussé. Fast-food et autres commerces, en bas des buildings résidentiels, créent un réseau de galeries entre la rue et les tours. La route étant en permanence fréquentés par des véhicules, il est impossible d'espérer un réel calme. Cependant, une fois à l'intérieur des appartements, les murs estompent en grande majorité le vacarme extérieur. Ce quartier est peuplé d’étudiants modestes, de jeunes travailleurs et de personnes ou familles dans une situation financière dérisoire. Les artères et le centre du quartier, très dégagés et propres, ne sont qu’une façade, car lorsqu’on s’enfonce dans les rues et ruelles, ce n’est plus la même ambiance. Le bruit s’estompe, les petites frappes se rencontrent, et les animaux font les poubelles. Des rats traversent les bouches d’égout fumantes et les odeurs de moisissure se font sentir. Lorsqu’on regarde attentivement, bien que des gens aux petits revenus vivent ici, il n'y a qu'un pas vers la misère...


http://antinomia.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Antinomia :: Moscou :: Piatnitskaïa-