Top
Bottom



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion


 

 Liliane Crowing


Invité
Invité
 (#Sam 9 Déc - 20:03
Liliane CrowingIdentite
Nom(s) :   Crowing
Prénom(s) : Liliane
Surnom(s) : Lily, préfère d'ailleurs qu'on l'appelle comme ça
Genre :
Âge : 29 ambriels
Orientation sexuelle : Libertine
Origine(s) : Anglaise
Niveau de dangerosité : I
Niveau de vie : Aisé

Groupe : [X] Augmenté [] Natives
Faction : [X] Assumés  [] Conscrits

Corporation : Service
Métier : Mercenaire
Rang : I

Personnage utilisé en avatar :
Code:
Ashryn[i]de im Guss[/i]

Capacites


Capacité I : Tools
Augmentation de : []Tête []Torse []Yeux []Peau []Jambes [X]Bras []Dos

Effets négatifs : permanent [] / temporaire []
Capacité II : Exactness
Augmentation de : []Tête []Torse [X]Yeux []Peau []Jambes []Bras []Dos

Effets négatifs : permanent [] / temporaire []
Possessions


Métier
  • Un deux pièces dans Piatnitskaïaz lui servant de planque si nécessaire.

  • Augmentation


Personnel
  • Un couteau papillon appartenant à son père avant elle.
Couteau :
 


Fiche médicale

Poids : 65 Kg
Taille : 175cm
Couleurs des yeux : Bleu électrique
Couleur des cheveux : Blond/roux. La perception qu'on en a dépend de la luminosité
Particularité(s) physique notable(s) : Beaucoup de tache de rousseurs sur le visage
Groupe sanguin : AB+
Corpulence [une seule réponse] :
[] Rachitique [] Fine
[] Moyenne
[] Massive [X] Athlétique
[] Embonpoint [] Obèse
Allergies : Abeille, acarien, poussière, chat. Mais elle prend des médicaments pour s'en soigner.

Psychologie

On pourrait présumer bien des choses sur la vie de mercenaire et, de prime abord, des caractéristiques comme la brutalité, l’égoïsme, la froideur, ou bien encore la stupidité pourraient être tenues pour acquises. Dans la majorité des cas, l’imaginaire collectif aurait bien raison concernant les partisans de ce style de vie. Mais quand est-il réellement pour les autres ? Que fait-on pour les personnes qui ne considèrent pas ce travail comme un moyen rapide et net de se faire de l’argent vicieusement en se frottant, mains armées, à la plèbe ? Certains dans le métier vous diront qu’il faut savoir mettre ses principes en sourdine et simplement remplir son contrat. C’est justement de l’autre côté de la barrière, celle des sages et des vertueux, où nous nous trouvons, du côté de ceux qui pensent au bien de leurs concitoyens.

Vous y avez cru ? On peut espérer que non, sinon à quoi bon vivre dans ce monde ? Vous ne seriez dans le cas contraire que des pantins à la merci de notre gouvernement et de ses frasques. Rien n’est si manichéen dans la vie. Le blanc et le noir n’existent pas. Tout est fait de gris plus ou moins sombre ou plus ou moins clair. Évidemment, il existe des exceptions. Il y aura toujours des gens totalement droit, juste et vertueux, prônant un amour inconditionnel ou, à l’inverse, complètement machiavélique, retors et pernicieux, vantant le vice et la vilenie. Mais c’est cas son rare et bien trop peu écouter pour pencher la balance. Des figures parviennent, pourtant, à se faire entendre et à convertir des gens à leurs bonnes paroles. C’est ce qui est arrivé, fut un temps, dans une contrée principale du Moyen-Orient. Un homme prêchait pour une divinité qui n’était, supposément, qu’amour et pardon, ce qui répandit une foi millénaire dans les peuples du monde d’avant. Ou bien encore, un être abominable, qui vouait une telle haine pour ce qu’il appelait les « sous-races de l’humanité », engendra une terrible guerre pour propager ses idéaux perfides. Mais, tout cela fait partie d’une époque bien révolue et dont personne, à l’heure actuelle, n’a totalement conscience.

Liliane n’est pas de ceux qui échappent à la règle. Elle n’est ni trop blanc, ni trop noir. Tout simplement gris. Légèrement clair, diront certains. Et c’est bien normal, car pour une mercenaire, elle est un peu atypique.

En effet, si on s’amuse à observer cette charmante demoiselle marcher dans la rue, ce n’est pas une personne froide et menaçante qu’on peut apercevoir, mais bel et bien une femme souriante et rayonnante, profitant pleinement de la vie et de ce qu’elle a à lui offrir. Pour ce faire, quand elle n’est pas occupée par son boulot, elle sort généralement avec ses rares amies pour boire un verre en faisant les folles, comme si elles n’avaient cessé d’avoir dix-huit Ambriels. Ou encore, elle profite d’un bon vin dans son canapé, devant un film et compagnie de son chat, Crimson. Savourer sa jeunesse de la sorte lui permet de se vider l’esprit et de mieux supporter son travail.

Le monde mondain n’est pas non plus une sphère sociale qui lui est étrangère, sa beauté et les anciennes relations de sa famille l’aidant plutôt bien à accéder à tout ce qui est bal ou diverses réceptions. Se glisser dans ce genre de cérémonies n’a pas d’autre but de retrouver les clients que sa corporation lui désigne ou alors rencontrer des commanditaires qui veulent l’approcher et s’offrir ses services sans passer par sa compagnie.

Bien qu’elle ne soit pas artiste elle-même, elle possède néanmoins un certain sens esthétique. Cela se ressent particulièrement dans ses tenues soigneusement choisies et dans son maquillage plutôt sobre, mais la maintenant invariablement en valeur.  

C’est aussi quelqu’un en accord avec son temps. La technologie qui a été développée par les scientifiques de cette nouvelle humanité lui a été d’une grande aide dans sa vie. Elle est donc une augmentée qui s’assume. Et, bien qu’elle ne le clame pas haut et fort à tour de bras, quand on lui pose la question, elle n’hésite pas à dire du positif de la cybernétisation du corps humain.

Mais elle n’est pas que ce personnage insouciant et jovial. Elle peut parfois avoir aussi des moments de nostalgie et de tristesse. Surtout quand quelque chose vient lui faire repenser à sa famille disparue. Si une telle vague de sentiment négatif l’envahit, cela lui arrive de passer des heures à marcher dans la rue, se laissant porter par ses pas, comme en pilote automatique afin d’évacuer.

Cependant, quand elle est en mode travail, c’est une autre Liliane. Une fois sur le terrain, elle suit invariablement son credo. Très sérieuse, elle ne se permet un trait d’humour que si la situation est adéquate. Elle met un point d’honneur à finir sa mission dans les temps et avec succès. Si jamais sa tâche devait l’amener à éliminer des individus, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne tuer le moins de personne, car cela la renvoie invariablement à sa propre expérience et elle sait à quel point perdre un proche est difficile.


Histoire


— Mademoiselle ! hurla un homme en costume par-dessus la musique du club à l’intention d’une blonde au milieu de la piste.

Liliane Crowing, héritière de l’empire financier Crowing, vingt-sept Ambriels, accompagnée de sa meilleure amie Alice, dansait fougueusement sur le dancefloor, tout en ignorant soigneusement son garde du corps essayant de l’interpeller.

— Mademoiselle, je vous en prie, c’est important ! insista-t-il fortement.
— Oui, Erwin, qui a-t-il ? Vous ne voyez pas que j’m’amuse ? concéda-t-elle finalement.
— C’est vos parents.
— Et bien quoi ? Ils ne seront pas là quand je rentrerai ? La bonne affaire. Ce n’est pas comme si c’était une évidence.
— Non, Mademoiselle, ils sont morts.


Du simple fait qu’Erwin avait annoncé à Liliane le décès de ses parents, le corps de cette dernière fut pris de soubresauts et son cœur subit comme un coup d’électro choque. Son monde venait de s’écrouler, autant qu’elle perdait pied sur la piste de danse. Rapidement, les regards se tournèrent vers elle, quasi allongés sur le sol. Sa meilleure amie, intriguée et inquiète, s’agenouilla afin de s’enquérir de la situation, mais elle n’eut pas le temps de le faire.  

— Ecoutez, c’est pas le moment de pinailler, vous êtes en danger. Il faut vous mettre à l’abri. Vite !

Le garde du corps saisit fermement le poignet des deux jeunes femmes, releva Liliane qui était en larme, et se dirigea vers la sortie du club en slalomant entre les divers danseurs qui barraient sa route.

Malgré les embûches, ils arrivèrent dehors, là où une voiture de luxe les attendait. Ils s’y engouffrèrent rapidement et, une fois installé, Erwin ordonna au chauffeur de démarrer. Les pneus crissèrent à cause de l’accélération soudaine du taxi de luxe. Cependant, à peine était-il parti, qu’un autre véhicule, une grosse voiture imposante noire, les prirent en chasse.

C’était une course poursuite endiablée à travers les rues de Moscou. La voiture adverse était clairement plus avantagée pour slalomer entre les utilitaires de la route que la voiture de Liliane. Plusieurs fois, cette dernière fut percutée de plein fouet par l’avant de la première.  

— Lily, qu’est-ce qui se passe ? demanda Alice, littéralement effrayée.

Mais Liliane, encore sous le choc de l’annonce qu’il lui avait été fait, ne répondit rien. Elle n’arrivait qu’à balbutier légèrement.

— Mes…mes… ils sont morts…
— Pardon ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Allez, viens là,
finit-elle par s’exclamer entre deux interrogations en saisissant sa meilleure amie dans ses bras pour la réconforter. Erwin, dites nous tout je vous en prie.
— D’après mes collègues chargés de surveiller Monsieur et Madame,
parvint-il à articuler entre deux secousses provoquées par la percussion de la voiture qui les chassait, ces derniers étaient dans leurs bureaux de la tour Crowing quand deux coups de feu retentirent. Leurs gardes du corps respectifs n’eurent que le temps de les voir s’effondrer. Un sniper embusqué les avait descendus sans qu’ils ne puissent réagir. Une fois que l’information me fut relayée, j’ai jugé, et à juste titre si on en croit les faits, de me mettre Mademoiselle en lieu sûr. Bon… j’admets que pour cette partie, cela sera pas du gâteau. D’ailleurs, je vais faire jouer mes relations. Si vous voulez bien m’excuse.

Erwin se concentra quelques instants et commença à passer un coup de fil. Alice, quant à elle, continuait de caresser la tête de Liliane tout en la réconfortant. Cette dernière ne put finalement plus réprimer les larmes qui étaient coincées au fond de sa gorge et explosa en sanglot. Alice comprenait complètement la tristesse de son amie. Bien que boss de la compagnie, ses parents essayaient d’entretenir des liens forts avec leur fille. Alors, il était tout bonnement concevable qu’elle finisse dans un état pareil. Mais pour l’heure, il fallait qu’elle se reprenne. Les prochains évènements de la soirée allaient être intenses. Si le destin le voulait, elle aurait tout le temps, plus tard, de pleurer. Là il fallait qu’elle soit au taquet.

— Ecoute, je sais que ça va être dur. Je suis moi-même à bout et j’ai qu’une envie c’est de retrouver mon chez-moi. Mais, il va falloir que tu t’accroches et que tu sois forte. T’es pas toute seule. Je suis avec toi et on traverse ça à deux.

Liliane se redressa légèrement et regarda dans les yeux sa meilleure amie. Elle pouvait y apercevoir une peur certaine, mais une détermination qu’elle ne connaissait pas à Alice l’animait. Sans vraiment savoir pourquoi, les mots qu’elle venait de prononcer et cette lueur lui redonnèrent un peu de combativité. Elle serra son amie pour la remercier et lui prit vivement la main pour garder un contact rassurant. Au même moment, le garde du corps en eut fini avec son téléphone.

— Pourquoi s’en prennent-ils à nous, Erwin ? Pourquoi s’en prennent-ils à ma famille ?
— Justement, c’est parce que c’est votre famille. N’oubliez pas que vos parents sont à la tête d’une des entreprises d’électronique les plus florissantes de la ville et font partie des actionnaires de la Tsentr. Bien des rivales seraient prêtes à tout pour venir à bout de votre Maison afin d’obtenir un brin d’ascendant sur le marché. Mais n’ayez crainte, j’ai joint mes contacts afin d’organiser notre fuite. La police va fermer le périmètre et nous permettre de gagner de la distance. Et des collègues sont en train de préparer une piaule dans Piatnitskaïa afin que vous vous y réfugiiez quelques dériels, le temps que tout se tasse.

Liliane acquiesça ce que lui disait son garde du corps avant de retourner dans les bras de sa meilleure amie. La course-poursuite continua pendant dix bonnes minutes. Dix minutes durant lesquelles la voiture de luxe souffrit des chocs que le véhicule utilitaire lui faisait subir. Le slalom fut compliqué, mais une fois arrivé au barrage, la police laissa passer la longue berline avant de le refermer et de pointer leurs armes en direction des poursuivants.

À partir de là, les évènements s’adoucirent légèrement pour eux. Ils arrivèrent sans encombre à la planque qui venait d’être emménagée dans un appartement dédié à la surveillance policière. Les deux amies restèrent dans cet appartement une longue quartel. Elle fut plutôt pénible d’ailleurs. Surtout quand les informations avaient relayé la mort des Crowing. Liliane eut du mal au début face à tout ça. Souvent, elle pleurait. Mais au final, elle finit par arrêter de verser des larmes au bout de la fin de la quartel. C’était toujours difficile, mais elle avait déjà bien assimilé la nouvelle blessante.

Une fois qu’Erwin leur autorisa à sortir, la première chose qu’Alice fit, c’est de rassurer sa propre famille, tandis que Liliane, elle, organisa secrètement l’incinération de ses parents. Ce fut fait en comité restreint, les amis proches de la famille et, bien évidemment Alice. C’était un immense soutien pour le moral de la jeune femme.

Une fois les cendres dispersées, ce fut au tour du notaire d’entrer en action. En mourant, ses parents lui avaient laissé bien des choses. Notamment leur propriété de Barvhika village, un énorme compte en banque et, bien évidemment, la société Crowing et les actions qui allaient avec. Par contre, il fut décidé, comme le voulait la loi, que la direction de l’entreprise ne serait remise à la jeune fille que lorsqu’elle aurait atteint l’âge de trente Ambriels. En attendant, elle serait dirigée par une personne proche de Monsieur Crowing désignée par ce dernier dans son testament.

Pendant six longs ériels, elle ne fut que l’ombre d’elle-même, déambulant dans sa résidence, la mort dans l’âme. Cependant, une lueur commença à germer dans son esprit. Elle traînerait elle-même l’assassin de ses parents devant la justice, car bien évidemment l’enquête pataugeait et rien ne serait fait de plus pour découvrir les coupables. Qu’importe les dangers qu’elle affronterait. Elle savait que cela ne se ferait pas en un dériels. Qu’il faudrait d’abord qu’elle s’entraîne pour surmonter la peur de sortir de chez elle, qu’elle obtienne des contacts çà et là, et qu’on lui fasse confiance.

Quand elle trouva en elle la force de refaire surface, elle s’inscrivit comme mercenaire dans la corporation adéquate et commença à prendre des cours de self-défense. Mais elle se rendit compte bien vite qu’une femme avait bien moins de puissance qu’un homme et cela était fatal dans un métier comme celui-là. Alors, via les avantages de sa corporation, elle se fit remplacer ses bras par des prothèses cybernétiques afin de pallier la différence.  Ces dernières venaient se rajouter ses yeux mécaniques qu’elle portait depuis ses premières quartel de vie, car elle était née malheureusement aveugle.

Voilà près d’un ambirel qu’elle faisait de son mieux pour se faire un nom dans les rangs de mercenaire. Un ambriel de durs labeurs et ça commençait à payer. Bien évidemment, elle n’avait encore rien découvert sur le meurtre de ses parents. Mais elle sentait au fond d’elle que cela ne saurait tarder. Il ne manquait qu’un chouya pour y parvenir. Peut-être que cela arrivera plus vite qu’elle ne se l’imaginait ?


H.R.P.

Qui suis-je ?

Non... Tais-toi...

Qui n'est autre que la forme qui résulte de la fonction de « qu'est-ce-que », et ce que je suis c'est un homme derrière un écran.

S'teu plait ... V sort de ma tête...

Voilà ! Vois en moi un humble vétéran de JDR distribué vicieusement dans les rôles de joueur et maitre par les vicissitudes de la vie.

Non... mais non... chut !



Bon, je crois que vous l'aurez compris, j'aime plaisanter ^^

Je suis un petit belge de 22 ambriels, bientôt 23. Rpist en jdr depuis bientot 3 ambriels et rpist forum depuis 2.
J'ai également fait du Grandeur Nature. Infographiste de profession, je me dirige dans de nouvelle étude pour faire du développement JV. Vous me verrez souvent sur discord donc venez parler !

J'ai découvert le forum en cherchant dans l'annuaire après avoir vu une illustration qui faisait cyberpunk et je me suis dis "tiens, il y en a des bien ou pas maintenant ?"

Voilà ! C'était mon qu'est-ce que !

Code :

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anya
Réceptif
Date d'inscription : 06/03/2017
Messages : 81

Identité
Age: 24 Ambriels
Logement: appartement étudiant / maison familiale
Corpulence: Athlétique
 (#Sam 9 Déc - 21:29
Bienvenue I Hug U  Lily la tigr//SBAFF


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
 (#Sam 9 Déc - 21:31
Bienvenue :free hug:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
 (#Sam 9 Déc - 21:53
Hey je suis pas une sauvage !

Merci à vous :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jasper Kovachev
Administrateur
Date d'inscription : 31/08/2017
Messages : 194

Identité
Age: 28 ans
Logement: T2 à la caserne
Corpulence: Moyenne
 (#Lun 11 Déc - 9:05
Bienvenue Exclamation
Tout ces petits nouveaux ça me donne envie de les mang.../sbaff


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jasper Kovachev
Administrateur
Date d'inscription : 31/08/2017
Messages : 194

Identité
Age: 28 ans
Logement: T2 à la caserne
Corpulence: Moyenne
 (#Jeu 21 Déc - 15:23
Coucou o/

Je vais passer a ta modération ^^

Alors dans l'ensemble ça me va j'ai rien a dire sauf quelques détails ^^

GSM -> Ca n'existe plus ici ^^ Je vais faire un sujet détaillant les nouvelles technologies mais ça se nomme un HUB et c'est totalement incrusté dans l'oeil (ca marche par transparence etc...) donc ce n'est pas physique à sortir d'une poche de manteau ^^

une des entreprises les plus influentes de la ville et font partie des plus gros actionnaires de la Tsentr. -> Non et re-non XDD Je t'ai autorisé à ce que les parents soient à la tête d'une grande entreprise, mais je n'envisageai à aucun moment qu'elle soit SI grosse et SI liée à la Tsentr. La Tsentr est un sujet assez délicat, il est très facile de faire du hors sujet donc la société peut être actionnaire mais elle sera un des actionnaires global en fait. De plus "une des plus influentes" non ça va être compliqué là, pour un début de personnage, même si c'est un héritage, je ne peux pas vraiment le permettre. En plus moi je t'ai parlé juste d'un gérant pensant que c'était un domaine tout à fait normaux quoi xD ahah
Donc voilà juste revoir un peu ça pour être plus cohérent ^^

Pareil pour les voitures, pas de nom de modèles génériques vu que c'est un nouveau monde, ça n'existe plus o/ Donc tu peux garder "berline" mais tu enlève SUV (qui est un acronyme anglais et l'anglais n'existe pas là non plus xD) et limousine (qui est un modèle). Ce sera véhicule de luxe, véhicule de sport, véhicule utilitaire surélevé, véhicule quatre roues motrices, etc ^^

Attention au système calendaire, "une semaine" n'existe pas ^^ pareil je vois des un an par ci par là ...

"placée dans le caveau familial, " -> A moins qu'elle ait un caveau familial dans son jardin sinon les cimetierres n'existent pas (y a pas de place et y a pas de religion)

"parts convoitées de la Tsentr" -> Non ^^

Elle se remet de la mort de ses parents en quelques dériels à peine oO ? Après attention, les parents étaient pas ouffissimement célèbres donc ils en parlent au journal et pendant la journée où ils sont morts (et où ils ont filmé la course poursuite) et puis après on en entendra plus parlé jusqu'à dans un moment où les médias dirons que l'affaire n'a pas eu de suite faute de preuve ^^

Voilà, si jamais tu as des questions n'hésite pas. Egalement pense à te relire car y a pas mal de coquilles par ci par là et dès que tu as fait les changements nécessaires, tu peux le signaler à la suite de ce message Exclamation  Bonne continuation Very Happy


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
 (#Jeu 21 Déc - 20:51
Et voilà, je crois avoir corrigé les soucis de cohérences ! Cool

Par contre, j'en suis navré d'avance... mais j'ai pas retrouver mes coquilles. J'ai pourtant bien relu mon texte une fois et je l'ai passer dans mon correcteur orthographique, mais je crois que je suis passer à côté ><
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gouvernement
Fondateur
Date d'inscription : 14/02/2017
Messages : 216
 (#Jeu 21 Déc - 21:32
Alors, il y a toujours le mot "semaine" dans ton histoire et plusieurs fois en plus.

J'ai cru voir "véhicule utilitaire de sport" O.O C'est un peu antinomique Biscuit Grr  Si c'est utilitaire c'est pas de sport du coup. Genre une Ferrari c'est pas un utilitaire et un Kangoo c'est pas du sport xD

Après pour les coquilles elles sont diverses :

Ils arrivèrent sans encombre à la plaque
planque

Elle fut plutôt pénible d’ailleurs. Surtout quand les informations avaient relayé la mort des Crowing.
La seconde phrase est coupée nette et n'est pas finie

C’était un immense soutien pour la morale de la jeune femme.
Le moral

...les actions qui allait avec.
qui allaient

Enfin bon mais je vais pas toutes les faire Oni Yay  Je pensais que c'était des erreurs d'inatention et qu'une simple relecture suffirait mais si tu ne les vois pas, ce n'est pas grave Biscuit Aww L'important c'est surtout le truc de la caisse et le mot "semaine" (a bannir d'ailleurs, année/mois/semaine/jour xD)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
 (#Jeu 21 Déc - 21:56
Alors, là je suis sur que le mot semaine et année et jour n'existe plus ! Et que la voiture utilitaire de sport n'est plus une aberration !Evil or Very Mad

Et j'ai corrigé les fautes que tu m'a pointé. Vraiment navré, je serais plus vigilant à l'avenir ^^'
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jasper Kovachev
Administrateur
Date d'inscription : 31/08/2017
Messages : 194

Identité
Age: 28 ans
Logement: T2 à la caserne
Corpulence: Moyenne
 (#Dim 24 Déc - 9:45


FÉLICITATIONS
Tu es validé !


Ok ! Alors dans ce cas là, tout est en règle Very Happy . En tout cas bravo à toi pour cette fiche dûment complétée !

Je m'occupe de te mettre ton groupe, ta couleur et de classer ta fiche de présentation. Pour nous aider, tu peux d'ores et déjà mettre le lien de ce sujet dans la case "Présentation" qui se trouve dans ton profil (PDA dans la barre des menus). Dans cette même section, tu as un onglet 'Identité', pensez à l'activer et à remplir les champs en fonction de ton personnage.
Si tu as des capacités, nous déterminerons seulement l'effet permanent et non le temporaire, car nous estimons que la ou les capacités que tu as, ont déjà vu leurs effets secondaires estompés.

N'oublie pas de cliquer sur les petits Pokémons de la page d'accueil. En votant pour Antinomia tu permets au forum de gagner en visibilité et de recruter plein de copains !

Nous t'invitons dès à présent à suivre ces petits liens qui t'aideront dans la suite de ton aventure sur Antinomia, et qui te permettront même de te faire des amis

Pour toutes questions, le Staff reste joignable par MP alors n'hésite pas !

Bon jeu parmi nous

Le sujets de base à lire et relire :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Les liens complémentaires :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] - Flood &
Discord
- [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
 (#
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Antinomia :: Présentations archivées-