Top
Bottom



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion


 

 Contexte


avatar
Gouvernement
Fondateur
Date d'inscription : 14/02/2017
Messages : 153
 (#Mar 14 Fév - 22:43


Contexte actuel


Ici, aucune légende. Pas même une fable qui aurait pu tourner sur un vieux disque désué. Un peu comme s’il n’y avait pas d’histoire et pas plus de futur. Que le monde actuel ne partait de rien et n’arriverait à rien. L’impact de l’Humanité n’était qu’un grain de poussière sur cette entité qu’était cette planète. Les guerres avaient ravagé tout ce qu’il pouvait rester de la vie et en trois mille ans, le monde sur lequel les derniers êtres vivaient, n’avait plus rien à voir avec la planète bleue auparavant si chérie.

Le futur était aujourd’hui à son apogée et tout ce que l’on pouvait imaginer il y a quelques millénaires, était réalisable si ce n’est réalisé. Les capitales se sont transformées en mégalopoles démentielles souvent à deux niveaux. Des tours faites de verre et d’acier, s’élevaient parfois jusqu’aux nuages. Les lois de la physique étaient dorénavant défiées, bafouées, pour être réétudiées. Les machines avaient maintenant pris la place de la main d’œuvre moyenne, et les ouvriers n’étaient plus que des manutentionnaires à temps partiel. Le ciel était moucheté d’oiseaux métalliques paradant dans un ballet infernal d’ondes et de feu, faisant du ciel une énième autoroute, un énième monde exploitable. L’Humain lui-même se voyait gradé, amplifié, avantagé, de manière à être toujours plus brillant, fort, pertinent, dominateur.
L’ère de la transhumanisation n’était plus à ses balbutiements, elle avait su s’implanter dans le monde entier et participer à la reconstruction de l’espèce humaine. Mais tout progrès avait aussi son lot d’intégristes, de rétrogrades, participants à leur propre obscurantisme. Des clans se formaient, luttant contre ce mouvement qu’ils trouvaient abominable, et prônant ainsi les valeurs de bases avec lesquelles un être naît : la faim, la soif, le besoin, la faiblesse et la mort.

Moscou, première ville a avoir vu le jour après l'apocalypse. La rébellion ne cesse d’oppresser les gouvernements, et chacun essaye d’endiguer le flot de protestataires comme il peut. Dans le chaos à venir, qui sera capable de faire sa place ; de suivre ou de diriger ?

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Antinomia :: La douane :: Les règles du pays-